Équilibre, santé et vitalité – première partie

Connaissez-vous les plantes médicinales adaptogènes? Elles nous aident à nous adapter, à régulariser notre immunité, nos hormones et notre système nerveux. Bref, les plantes médicinales adaptogènes rétablissent l’équilibre, réduisent l’inconfort lié aux maux… et au stress!  

J’ai fait allusion à ces plantes médicinales dans mes articles sans m’y attarder. Autrefois, on les utilisait comme des panacées. Je choisis de vous expliquer leur fonctionnement. Dans un prochain article, je vous en présenterai quelques-unes qui m’accompagnent et qui soutiennent mes clients depuis plusieurs années, dont le rhodiola (Rhodiola rosea), le ginseng (Panax quinquefolius) et le basilic sacré (Ocimum sanctum).  

Tout d’abord, en quoi consiste le stress?

Selon l’OMS : « le stress apparaît chez une personne dont les ressources et les stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui lui sont posées ». Il peut s’agir d’un évènement ou d’un facteur qui demande une réponse à un changement dans l’environnement physique ou émotif.

Il existe des situations où il peut être plus facile de déterminer les sources de stress : un déménagement, une perte d’emploi, un nouveau travail, une rupture difficile, etc. Ce que je vois le plus souvent chez mes clients et chez moi-même, c’est une tension interne. Difficile à cerner, à expliquer et même des fois à sentir, elle découle plutôt de notre perception de la réalité. C’est-à-dire, lorsque l’on perçoit un changement ou une demande comme un danger.

On pense aussi au manque de connexion avec la nature, si précieuse pour se ressourcer et se nourrir physiquement, psychologiquement et spirituellement. Notre corps compose donc quotidiennement avec de multiples sources de stress et il se retrouve en déséquilibre.

Dans son livre intitulé When the Body Says No, le docteur Gabor Maté explique ce phénomène. Plusieurs facteurs entraînent une distorsion de la perception de la réalité : avoir des parents physiquement présents mais émotivement distants, avoir de la difficulté à exprimer ses émotions. Cette distorsion crée ensuite un stress chronique, ayant des effets néfastes pour l’organisme.

Les plantes médicinales adaptogènes aident à retrouver l'équilibre et à diminuer le stress.

À cela s’ajoutent d’autres facteurs plus généraux. On pense aux toxines environnementales, présentes dans nos aliments, dans l’eau que nous buvons et dans l’air que nous inspirons quotidiennement. Aux champs électromagnétiques, qui modifient les liens fragiles entre les atomes qui composent nos cellules et toute matière présente sur Terre.

Adrénaline et cortisol à long terme : leur impact chronique dans le corps

Toute demande ou adaptation entraîne une réaction physiologique commune à tous les animaux. Nos glandes surrénales sécrètent de l’adrénaline, qui nous permet de fuir ou de faire face à la situation.

Pour ce faire, l’adrénaline provoque plusieurs changements biologiques. Notre rythme cardiaque s’accélère, notre circulation périphérique augmente, nos pupilles se dilatent. De plus, une autre partie des glandes surrénales sécrète du cortisol pour mobiliser nos réserves et augmenter la quantité de glucose en circulation, afin d’avoir l’énergie de réagir à la situation.   Nous restons souvent dans la même situation, que ce soit par nos croyances ou aux conventions sociales auxquelles nous adhérons. Cet état devient donc chronique. Ainsi, ces sécrétions hormonales deviennent constantes.  

Cette circulation perpétuelle d’adrénaline et de cortisol provoque un déséquilibre de l’axe entre l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales (axe HHS). Cet axe et ces trois organes sont les chefs d’orchestre de tous nos mécanismes de régulation. Ceux-ci influencent la pression artérielle, l’inflammation et l’immunité, la glycémie, les fonctions thyroïdiennes, le système nerveux (sommeil, humeur, douleur, etc.).

Quelles conséquences?

Ainsi, chez certaines personnes, les premières conséquences seront un sommeil moins profond et, donc, moins réparateur. Bien que cela paraisse anodin, des problèmes de sommeil peuvent avoir de graves conséquences. Ceux-ci peuvent modifier les niveaux de mélatonine et de l’hormone de croissance. Ces deux hormones servent à la réparation des tissus et à l’équilibre de toutes les autres hormones.  

Chez d’autres personnes, les effets seront perçus davantage sur le plan de l’immunité : diminution de la résistance aux virus et aux bactéries. Ces hormones de stress entraîneront également des déséquilibres de la glycémie. Ceux-ci peuvent causer l’hypoglycémie, le syndrome métabolique ou le diabète de type 2, si la situation persiste pendant des dizaines d’années.  

À la longue, notre capacité d’adaptation diminue avec l’âge. Les problèmes de santé directement liés au stress chronique apparaissent de plus en plus : diabète, cancer, maladies cardiovasculaires, infertilité, douleur chronique, hypothyroïdie, etc.  

En circulation de façon chronique, le cortisol et l’adrénaline déséquilibrent les hormones et le système nerveux. Cela entraîne la suppression du système immunitaire et une baisse des globules blancs. Cette circulation chronique entraîne également une inflammation chronique liée à plusieurs problèmes de douleur chronique, aux maladies cardiovasculaires, au diabète de type II et aux cancers.

Utilité des plantes médicinales adaptogènes pour l’équilibre et le stress

J’en viens donc aux plantes médicinales adaptogènes et à leurs effets sur l’équilibre et le stress. Certains de mes clients les trouvent « magiques » parce qu’elles semblent régler tous leurs maux tout en harmonisant les fonctions biologiques. En effet, elles sont utilisées pour plusieurs enjeux. On s’en sert autant pour l’hypertension que l’hypotension, l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie, l’hypoglycémie ou le diabète de types I et II, les allergies ou le cancer, etc.  

Le terme « adaptogène » a d’abord été défini en 1947 par un chercheur russe, le docteur Nicolaï Lazarev. Selon lui, c’est une substance qui permet à l’organisme de s’adapter plus facilement aux changements et qui le protège des effets néfastes du stress. Concrètement, ces plantes agissent sur les glandes surrénales, l’hypothalamus et l’hypophyse pour moduler les sécrétions hormonales. Elles diminuent également l’impact de la circulation chronique d’adrénaline et de cortisol sur les tissus. De plus, en nourrissant les glandes surrénales, elles permettent au corps de se régénérer après un stress chronique ou lorsque le déséquilibre est déjà installé.  

Selon moi, le corps est une machine merveilleuse qui a la capacité phénoménale de se réparer et de retrouver sa vitalité… À condition, bien sûr, qu’on lui donne les outils pour le faire. Bien s’alimenter, prendre du temps pour soi et ne rien faire, avoir des occupations et des relations nourrissantes. Les plantes médicinales adaptogènes apportent un complément pour accélérer ce retour vers la santé. Elles permettent au corps de retrouver son équilibre nerveux, immunitaire et endocrinien.  

Dans mon prochain article, je vous présente quelques-unes de ces plantes extraordinaires utilisées depuis des millénaires en Asie. Les connaître vous permettra de choisir celle que vous déciderez d’adopter pour la nouvelle année.


L’infolettre de Anne Vastel
Herboriste et formatrice en ligne pour thérapeutes

Ebook gratuit : 5 plantes médicinales occidentales à intégrer en toute sécurité.

Inscrivez vous et recevez mon Ebook gratuit : 5 plantes médicinales occidentales à intégrer à votre pratique en toute sécurité!