Péri ménopause, plantes médicinales et médecine traditionnelle chinoise

Sommités fleuries d'avoine

Depuis quelques années, je sens mon cycle menstruel changer… Mon humeur devient parfois plus intense… Une réflexion s’amorce pour moi par rapport à cette nouvelle étape de ma vie… La Médecine Traditionnelle Chinoise m’aide énormément à comprendre les changements, les transformations, les mouvements dans l’organisme. Encore une fois, regarder la ménopause avec les lunettes de la médecine traditionnelle chinoise et les plantes médicinales m’aide à y voir plus clair.

C’est ce que je souhaite vous partager dans cet article.

Péri ménopause en Médecine Traditionnelle Chinoise

Je vous partage une citation de Sylvie Chagnon, co-auteure de notre livre Médecine Traditionnelle Chinoise et plantes médicinales occidentales par aux éditions Guy Tredaniel en 2020.
 
« En Médecine Traditionnelle Chinoise, la ménopause intervient lorsque les merveilleux vaisseaux Renmai et Chongmai se sont progressivement vidés de leur Qi-Xue (7 x 7 = 49 ans).

La ménopause fait partie du cycle normal de la vie et représente une étape de vie honorifique en Chine. En effet, à 49 ans, la vie active s’apaise car tous les éléments concrets ont été mis en place (procréation – éducation des enfants – établissement professionnel – aménagement de son lieu de vie).

À 49 ans, la matière physique peut se reposer pour laisser place à la non-matière. Débarrassée des contingences matérielles, la femme passe à la période d’élévation de son âme. En Chine, la personne de plus de 50 ans est un être de savoir, d’expérience qui doit être tout à la fois respecté, écouté et protégé. »
 
La baisse de Jing (correspondant à notre essence ou nos réserves d’énergie) est normale à cette période de la vie. Cette diminution peut amener les symptômes courants de la ménopause, tels les bouffées de chaleur, le sommeil moins profond, etc. Ces symptômes, dans un terrain équilibré, sont légers et gérables au quotidien. Le corps cherche son équilibre et après une période de transition de neuf à douze mois, ceux-ci s’estompent naturellement.
 
Par contre, s’il y a un déséquilibre sous-jacent de Vide de Yin et/ou de Yang des Reins, alors les symptômes peuvent être plus importants et affecter les activités quotidiennes.

Soutenir l’énergie des Reins

Bien sûr, ces Vides ne se sont pas creusés en l’espace de quelques semaines ou mois. Il existe plusieurs façons de soutenir les Reins de façon à combler ces manques. Des changements d’habitude de vie sur le long terme sont souvent nécessaires.
 
L’un des changements que je recommande le plus souvent : intégrer quotidiennement une période de « ne rien faire ». Je le propose souvent aux femmes en péri ménopause. C’est souvent ce qui est le plus dur à mettre en place… En effet, notre vie « moderne » tourne tellement vite qu’il est difficile de s’accorder un moment de « vide », de « rien ».

Les gens me demandent : « Est-ce que je peux lire? Regarder la télé? » Et je réponds invariablement… « Non »… « Rien faire, c’est rien faire »… avec quand même un petit sourire!
 
Ne rien faire permet au corps de se déposer. Avec le temps et une pratique régulière, il est plus facile d’arrêter le mental, de simplement être… De laisser l’énergie remplir nos réserves.

Vide de Yin ou Vide de Yang des Reins?

Vide de Yin

Le Vide de Yin des Reins se caractérise par un manque de matière Yin. On peut associer le Yin à la fraicheur, les liquides, le calme, l’introspection. Souvent je vois le Yin comme le pétrole dans la Terre. Une matière noire, dense, liquide, qui met des milliers d’années à se former et qui donne de l’énergie…
 
Les personnes en Vide de Yin, femmes ou hommes, auront plus tendance à la sècheresse (gorge ou bouche sèche, sècheresse vaginale, par exemple). Elles peuvent aussi avoir des signes de « Feu Vide » ou de « Feu qui déborde » comme des bouffées de chaleurs la nuit ou de l’agitation en soirée qui nuit à l’endormissement. Le temps d’arrêt est alors d’autant plus important puisque ces moments de pause sont très propices pour nourrir le Yin. Si l’arrêt total est trop difficile, on peut se tourner vers le Yoga restaurateur, le Qi gong ou la méditation.

Vide de Yang

À l’opposé, le Vide de Yang se manifeste plus souvent par un manque de bon « feu ». On associe le Yang au feu, au pétillant, à la chaleur, au mouvement. On peut imaginer un feu de camp avec toutes ses étincelles. Lorsque les Reins sont en Vide de Yang, les personnes sont souvent plus frileuses, apathiques, voire dépressives. Elles peuvent manquer de motivation ou simplement se dire épuisées. Par ailleurs, il peut y avoir des signes que « l’eau déborde » par manque de Feu. On peut observer, par exemple, un œdème au niveau des chevilles ou des pieds, un besoin d’uriner plus fréquent ou une urine plus abondante et claire.
 
Il peut alors être intéressant d’ajouter des moments de pur plaisir, pour nourrir ce pétillant. Trouver des choses qui raniment le feu, apportent de la joie; et ce, sans être utiles ou un « devoir »! Pour moi, je m’éclate à inventer des patrons de tricots ou des nouvelles recettes de desserts!

Plantes médicinales occidentales pour le Vide de Yin et le Vide de Yang des Reins

Maintenant que vous en savez plus sur la péri ménopause avec un regard de médecine traditionnelle chinoise, je vous partage mes plantes médicinales préférées pour soutenir les Reins.

Certaines ont une action plutôt sur le Yin des Reins, lorsqu’il y a plus de sècheresse par exemple. Les autres ont une nature plus Yang. On les recommande donc lorsqu’il y a plutôt un Vide de Yang des Reins ou une tendance à la frilosité.

Avoine fleurie pour le Vide de Yin des Reins

Sommités fleuries d'avoine, une plante médicinale pouvant soutenir la transition vers la ménopause selon la médecine traditionnelle chinoise

Dans les cas de Vide de Yin des Reins, les femmes autour de la péri ménopause peuvent présenter plusieurs symptômes. Parmi ceux-ci : des symptômes de fatigue, accompagnés de sècheresse des muqueuses, de bouffées de chaleurs ou encore fébrilité en fin de journée. Parfois, on peut même observer les pommettes rouges et le visage plutôt pâle. Il y a une impression de « fragilité excitée » qui peut se dégager de la personne. On peut alors sentir le besoin de suggérer des plantes médicinales qui aident à ancrer, à se déposer…

Les sommités fleuries d’avoine (Avena sativa) sont dans ce cas tout à fait indiquées. Ce sont les fleurs du plant d’avoine qui sont récoltées, avant la formation des graines consommées en alimentation. En effet, il s’agit de la même espèce qui fournit les grains d’avoine que l’on peut manger sous la forme de farine ou de flocons. Lorsqu’une petite goutte de suc laiteux suinte quand on écrase la fleur, ses inflorescences sont mises à sécher pour être consommées en infusion. La plante est alors d’un magnifique vert tendre tout doux… Malheureusement, elle n’est pas toujours facile à trouver en herboristerie en France et en Europe, mais très accessible au Québec. Elle est très facile à cultiver et peut être utilisée comme engrais vert pour nourrir le sol, même si vous récoltez les sommités fleuries!

Ce que cette plante apporte…

Cette plante médicinale est surtout connue en herboristerie occidentale pour sa forte teneur en minéraux. Elle est donc ajoutée aux mélanges reminéralisants ou aussi appelés « basifiants ». En effet, ces minéraux aident à alcaliniser le terrain. Ainsi, ils agissent sur plusieurs problématiques qui peuvent associées à une acidose, comme des difficultés de sommeil ou des problèmes de peau. Elle est intéressante pour tous les symptômes de Feu Vide associés au Vide de Yin des Reins. La fébrilité en fin de journée ou les problèmes de sommeil peuvent être apaisés avec la prise quotidienne d’infusion de sommités fleuries d’avoine.

Comme vous aurez pu le remarquer, je parle ici surtout d’infusion de sommités fleuries d’avoine. En effet, c’est surtout sous cette forme qu’elles sont le plus nourrissantes pour le Yin des Reins. Elles aident à lubrifier toutes les muqueuses (sècheresse au niveau buccal ou vaginal par exemple). Leur action est douce sur le Yin. Elle n’ajoutera pas à l’Humidité qui pourrait être présente, comme d’autres plantes qui nourrissent plus fortement le Yin (les racines de shatavari – Asparagus racemosa – par exemple). Susun Weed, herboriste américaine, la décrit comme une plante qui rajeunit toutes les muqueuses!

Damiane pour le Vide de Yang des Reins

Damiane - Turnera diffusa, une plante médicinale pouvant soutenir la transition vers la ménopause selon la médecine traditionnelle chinoise

Lorsqu’il y a un Vide de Yang des Reins, c’est plutôt le manque de « bon feu » qui se fait sentir. Les personnes qui ont ce tableau pathologique peuvent être plus frileuses. Elles peuvent aussi avoir de la difficulté à se réchauffer même quand la température ambiante est agréable. Elles sont généralement fatiguées, mais peuvent également présenter de l’apathie, ou même une certaine forme de dépression. Il y a souvent un manque de motivation, de « pétillant »… Par ailleurs, ce manque de Yang peut entrainer un surplus de liquides ou d’eau. Celui-ci s’observe parfois sous forme d’œdème au niveau des pieds ou des chevilles, ou encore d’une envie d’uriner trop fréquente.

Dans ces cas, les feuilles de damiane (Turnera diffusa) sont intéressantes. Elles aident à réchauffer le Yang tout doucement. Les personnes voient généralement leur énergie, leur libido et leur motivation augmenter rapidement.

Cette plante médicinale originaire d’Amérique Centrale était traditionnellement utilisée par les Mayas pour améliorer la fertilité et aider les problèmes de « froid dans la matrice » comme les menstruations douloureuses par exemple.

Attention, s’il y a également présence de Stagnation de Qi ou de Feu du Foie, il est alors important de choisir plutôt des plantes médicinales plus neutres dans leur nature pour ne pas nourrir le Feu Pervers sans le vouloir. Les personnes pourront alors utiliser pour soulager la fatigue des plantes médicinales qui tonifient le Qi des Reins comme l’éleuthérocoque – Eleutherococcus senticosus ou l’ashwagandha – Whitania somnifera. Au besoin, on réchauffe le mélange avec des épices comme la cannelle ou le gingembre par exemple.

Accompagner la péri ménopause avec les plantes médicinales occidentales et la médecine traditionnelle chinoise : il n’y a pas de recette toute faite…

Comme dans toutes les étapes de la vie, il n’y a jamais de mélange parfait de plantes médicinales pour tout le monde. Il est important de bien évaluer le terrain pour ajuster les plantes selon leur nature et le besoin de chacune et chacun. Je présentais dans cet article, deux tableaux pathologiques ou types de déséquilibres, souvent rencontrés autour de la péri ménopause, le Vide de Yin et le Vide de Yang des Reins. Bien sûr, il est possible de constater d’autres déséquilibres comme la Stagnation de Qi ou le Feu de Foie, mais je vous en reparlerai une autre fois…

J’espère que ce bref survol de la transition qu’est la ménopause a pu vous éclairer pour mieux accompagner les femmes qui vous consultent!

Quelques lectures inspirantes

Je vous propose de consulter ces auteures qui m’ont également beaucoup aidé à comprendre la péri ménopause et à mieux accompagner mes clientes avec la médecine traditionnelle chinoise et les plantes médicinales :
 
Christian Northrup – MD, auteure de “La sagesse de la ménopause”
Aviva J Romm – MD, herboriste et sage femme : https://avivaromm.com/blog/
XiaoLan Zhao – auteure de “Reflets de la lune sur l’eau” paru chez Fragments Libre


L’infolettre de Anne Vastel
Herboriste et formatrice en ligne pour thérapeutes

Ebook gratuit : 5 plantes médicinales occidentales à intégrer en toute sécurité.

Inscrivez vous et recevez mon Ebook gratuit : 5 plantes médicinales occidentales à intégrer à votre pratique en toute sécurité!